LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes

Réorganisation
partielle du
Palais de Justice
de Tarbes

Projet en cours

Lieu : Tarbes (65)

Maître d'ouvrage :

Ministère de la Justice

Montant : 2 800 000 € HT

Surface réhabilitée : 3 328 m2

À propos du projet

Le projet de réorganisation partielle du Palais de Justice de Tarbes se développe autour de trois grands sujets. 

​À savoir,  la réorganisation interne du Palais de Justice, comprenant la réhabilitation de la majorité des espaces intérieurs, le regroupement des espaces accessibles au public afin de favoriser la sécurisation des espaces de travail, et enfin, l'intégration des locaux du Conseil des Prud'Hommes au sein de l'édifice. 

La démarche de se projet vise en la modernisation des espaces de travail et des lieux communs afin d'intégrer la loi de modernisation de la Justice du 21ème siècle, élaborée en 2016

 

Au vu de l’organisation spatiale actuelle de l’édifice, il apparaît que la différenciation des zones accessibles au public de celles qui devraient être limitées aux personnels des différents pôles et tribunaux ne sont pas suffisamment différentiables. En conséquence, la gestion des flux et la sécurisation sont problématiques.

 

Le but du projet consiste alors en une restructuration conséquente du bâtiment, mais aussi de l’organisation et de la localisation des services.

 

Par conséquent, les lieux, accessibles à un public aux attentes multiples, feront l’objet d’un traitement architectural adapté à la représentation symbolique de l’institution. Les différents espaces seront donc réhabilités de manière à affirmer la fonction des lieux et véhiculer les valeurs de stabilité et d’autorité de la justice publique.

 

Le projet prendra en compte une harmonisation générale de l’édifice pour former un ensemble cohérent, homogène et lisible dans ses différentes fonctions. Les espaces seront modernisés et feront l’objet d’un traitement contemporain en lien avec notre époque, respectueux des qualités architecturales et patrimoniales du bâtiment existant. Les espaces, dans leurs différents usages, recevront un traitement acoustique adapté à la confidentialité des échanges et participeront à favoriser une ambiance sereine des lieux.