LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes
LARRONDO Architectes Tarbes

Réhabilitation des Casernes de la Nive de Bayonne

Livraison en 2010

Lieu : Bayonne (64)

Maître d'ouvrage : Département 64

Montant : 3 508 000 € HT

Surface : 4 200 m2

Réalisé en association avec Patrick Lafforgue

Agence Patrick Mauger

BET Ingecobat

BET AMT

BET Khephren

BET ACB

À propos du projet

Le Conseil Général des Pyrénées Atlantique dispose d'une délégation à Bayonne, située dans l'ancienne "Grande Caserne de la Nive". Les locaux sont partagés avec un certain nombre d'organismes qui travaillent en collaboration avec les services du Conseil Général. Depuis lors, la délégation connaît une forte évolution et, à terme, souhaite occuper la totalité du bâtiment.

 

L'aspect extérieur est rénové dans le respect des éléments existants.

  • Nettoyage des enduits de façades et remise en teinte au lait de chaux

  • En toiture, multiplication des lucarnes à croupe - dites à la capucine, ainsi que les châssis de toiture

  • Reprise de la couverture en tuiles Romanes

  • Création d’un parvis devant l’entrée principale, côté Place des Basques

  • Pose de menuiseries contemporaines

 

Le parti architectural se veut simple et lisible et intègre la complexité des exigences dans une volonté de modernité. Une lame centrale, structurelle et technique, libère la totalité des espaces de façades pour les attribuer aux bureaux.

  • Cette lame est structurelle et permet de reprendre les charges maxima des nouveaux planchers

  • Elle est technique car elle regroupe toutes les communications verticales, les espaces de détente, les sanitaires et les locaux de reprographie.

  • C'est une lame de lumière. Des puits sont disposés à l'aplomb des châssis de toiture pour amener la lumière dans les circulations et les espaces de détente. Réalisée en béton blanc, elle se présente comme une façade intérieure. À chaque percement, les épaisseurs de mur sont colorées comme les façades de l'habitat bayonnais.